20 oct. 2016

Les Écoles du Burkina Faso

Aujourd'hui nos jeunes reporters ont interviewé l'association Hamap-Humanitaire !

Voici quelques informations recueillies par nos reporters, sur les écoles du Burkina Faso :

- Les écoles publiques sont théoriquement gratuite mais pour s'inscrire il faut payer pour l'association des parents d'élèves et les fournitures scolaires. Les parents sont généralement pauvres et ont de nombreux enfants, donc même si la somme pour l'inscription est modique, ils ne peuvent pas toujours la payer. Il existe aussi des écoles privées qui sont payantes.

- Une école publique a en moyenne une centaine d'élèves par classe, il n'y a pas de classe par niveau et les programmes sont sensiblement les mêmes que ceux en Europe. Le niveau des élèves est très faible.

- Les enfants font plusieurs kilomètres à pied ou en vélo pour se rendre à l'école et avant d'y aller, certains doivent aller chercher de l'eau pour leur famille.

- Beaucoup d'enfants burkinabés n'ont pas accès à la télévision, aux ordinateurs et ni à une médiathèque.

- Les instituteurs des écoles publiques  qui ont pas passé un concours sont payés par l'État et ils ont l'équivalent d'environ 100€. Dans les classes financées par l'Hamap-Humanitaire les enseignants n'ont pas passé ce concours mais débutent à 50€ et ils ont maintenant 70€. Le salaire moyen au Burkina Faso est de 52€.

L'association Hamap-Humanitaire a créé des centres d'alphabétisation où l'effectif par classe est de 35 élèves. Sont scolarisés des filles et des enfants qui étaient dans la rue. De nombreux enfants demandent à être scolarisés.

En savoir + sur le "Festival des Écoles du Monde" : www.taoume.com







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire